L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) : définition, calcul et déclaration

L’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) remplace l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Il s’agit d’un impôt s’appliquant sur le patrimoine immobilier net imposable des contribuables français. Qui est concerné par cet impôt ? Comment est-il calculé ? Intéressons-nous au mode de calcul de l’IFI et aux modalités de déclaration.

ISF et IFI : quels changements ?

Avec l’IFI, seuls les actifs immobiliers sont concernés ; l’ISF concernait quant à lui les actifs mobiliers et immobiliers. En revanche, les redevables concernés par cet impôt ne changent pas, ce sont les mêmes que pour l’ISF. De même, le barème, la règle de plafonnement et l’abattement de 30% sur la résidence principale sont conservés.

Qui est concerné par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) ?

L’IFI est un impôt qui vise à imposer les personnes physiques et les couples qui détiennent un patrimoine supérieur à un certain montant au 1er janvier de l’année en cours.

En effet, tout particulier est soumis à l’impôt sur la fortune immobilière si la valeur nette de son patrimoine immobilier excède 1.3 million d’euros au 1er janvier de l’année d’imposition.

Assiette de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI)

Tous les biens immobiliers de l’assujetti à l’IFI entrent dans son patrimoine taxable (tout comme les parts de SCI, SCPI, OPCI). Ainsi devront être déclarés : les immeubles bâtis (maisons, appartements et dépendances), les immeubles non bâtis (terrains à bâtir, terres agricoles), les bâtiments classés « monuments historiques » et enfin, les immeubles en cours de construction au 1er janvier de l’année d’imposition. En revanche, l’immobilier affecté à l’activité ne doit pas être pris en compte.

Au sujet de la résidence principale de l’assujetti, celle-ci fait l’objet d’un abattement de 30% sur sa valeur au 1er janvier de l’année de l’imposition.

A savoir : si vous détenez indirectement des biens immobiliers, seule la valeur de l’actif de la société représentative des immeubles imposables est soumise à l’IFI. Toutefois, vous n’avez pas à déclarer les biens immobiliers détenus par le biais d’une société dont vous détenez moins de 10% du capital.

Comment est calculé le montant de l’IFI ?

L’IFI est un impôt progressif par tranche. Ainsi, jusqu’à 800 000 € de valeur nette de patrimoine, l’IFI ne s’applique pas. Par contre, au-delà, un taux d’imposition est appliqué selon cinq tranches. En 2018, le barème de l’IFI est le suivant :

  • Jusqu’à 800 000 € de patrimoine : le taux est de 0 % ;
  • Entre 800 001 € et 1 300 000 € : le taux est de 0,5 % ;
  • Entre 1 300 001 € et 2 570 000 € : le taux est de 0,7 % ;
  • Entre 2 570 001 € et 5 000 000 € : le taux est de 1 % ;
  • Entre 5 000 001 € et 10 000 000 € : le taux est de 1,25 % ;
  • Au-delà de 10 000 000 € : le taux est fixé à 1,5 %.

A savoir : l’IFI est plafonné en fonction du montant cumulé des impôts du redevable. Ainsi, le montant total (impôt sur le revenu ajouté à l’IFI) ne doit pas dépasser 75% des revenus perçus. Si c’est le cas, la différence sera déduite du montant de l’IFI.

Décote et réductions d’impôt

Pour un patrimoine détenu dont la valeur est comprise entre 1.3 et 1.4 million d’euros, il est possible de bénéficier d’une décote venant s’imputer sur le montant de l’IFI. Celle-ci correspond au calcul suivant : 17 500€ – 1.25% de la valeur nette taxable du patrimoine.

Outre le mécanisme de décote possible, certaines dépenses peuvent réduire le montant de l’IFI. C’est le cas, par exemple, des dons à des organismes d’intérêt général. Ainsi, selon les montants investis et la date de réalisation de l’opération, il est possible de bénéficier d’une réduction d’IFI allant jusqu’à 75 % des dons réalisés (avec une limite à 50 000 €).

Comment déclarer l’IFI ?

L’IFI repose sur le principe de la déclaration. En effet, c’est aux ménages d’effectuer eux-mêmes une estimation détaillée de la valeur de leurs biens au 1er janvier, et donc de calculer le montant de l’impôt auquel ils sont assujettis.

Tous les contribuables redevables de l’IFI doivent ainsi indiquer les biens qu’ils détiennent via l’imprimé 2042, lors de leur déclaration de revenus. Selon le montant de l’impôt, le paiement pourra se faire directement en ligne, par smartphone ou tablette, par chèque ou par virement bancaire.

Il existe de nombreuses pistes pour réduire le montant de l’IFI. Pour une gestion du patrimoine optimale, faites appel aux conseils d’un expert-comptable. Ce professionnel saura vous accompagner pour réaliser un bilan de patrimoine et vous proposer des pistes d’optimisation fiscale.

Pour aller plus loin :


Pour la gestion de votre comptabilité, la Compagnie Fiduciaire a créé iZzy, un service qui associe les avantages d’un service traditionnel à l’efficacité des outils web.

  • Bénéficiez d’indicateurs en temps réel (suivi de TVA, évolution du chiffre d’affaires, etc.), ainsi que de tableaux de bords et de graphiques pour faciliter le suivi de ces données.
  • Stockez et échangez vos documents avec votre expert-comptable dans un coffre-fort numérique sécurisé.
  • Affectez directement vos opérations bancaires ou saisissez votre comptabilité, tout en étant accompagné par votre expert-comptable.
  • Éditez vos factures et vos relevés bancaires, transmettez vos éléments variables de paie… grâce à nos nombreux modules complémentaires.