Simulateur SCI :
IS ou IR

Vaut-il mieux opter pour l’IS ou l’IR pour une SCI ? Grâce à notre simulateur découvrez quel est le régime fiscal le plus adapté à votre situation* et bénéficiez d’éléments comparatifs pertinents en fonction de votre profil !

  • Simulateur gratuit
  • Réception immédiate
  • Estimation en quelques secondes

 

* Ces résultats sont donnés à titre indicatif et ne remplace pas le regard avisé d’un expert-comptable. Pour une estimation au plus proche de vos besoins, faites appel à notre cabinet d’expertise comptable.

  • Simulateur

Si une société civile immobilière (SCI) est par défaut soumise à l’impôt sur sur le revenu (IR), elle peut toutefois opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) qui peut se révéler plus avantageux dans certains cas. Focus sur le fonctionnement de ces deux régimes fiscaux !

SCI à l’IS : quelles règles ?

Si votre SCI est soumise à l’impôt sur les sociétés, c’est elle qui est directement imposée. Cela signifie que l’impôt s’applique aux résultats de la SCI et que les associés ne sont pas imposables, à l’exception des dividendes qui leur sont versées. À savoir que le choix d’opter pour l’IS est irrévocable.

Montant imposition SCI soumise à l’IS

Une SCI soumise à l’IS devra donc payer des impôts à hauteur de 15% jusqu’à 38 120€ de bénéfices, et de 33.33% au-delà.

Bon à savoir : dans le cas d’une SCI à l’IS, l’amortissement des immeubles est déductible du résultat ! Le bénéfice sera ainsi réduit et l’imposition également.

Les obligations comptables d’une SCI soumise à l’IS

Une SCI à l’IS doit obligatoirement tenir une comptabilité dans le respect des règles du plan comptable général, à l’instar des sociétés commerciales.

SCI à l’IR : quelles règles ?

Si votre SCI est soumise à l’impôt sur le revenu, elle est dite « fiscalement transparente ». Dans ce cas, ce sont les revenus des associés qui sont imposables suivant les bénéfices réalisés et ce, proportionnellement à leur apport dans le capital.

Montant imposition SCI soumise à l’IR

La quote-part de résultat des associés sera imposée à l’impôt sur le revenu selon les règles relatives aux revenus fonciers.

Bon à savoir : ici l’amortissement des immeubles, ainsi que la TVA, ne sont pas fiscalement déductibles.

Les obligations comptables d’une SCI soumise à l’IR

Même si une SCI à l’IR n’a aucune obligation comptable, il est tout de même recommandé de tenir sa comptabilité pour mieux piloter son activité.

Vaut-il mieux opter pour l’IS ou l’IR pour une SCI ? N’attendez plus pour découvrir quel est le régime fiscal le plus adapté à votre situation en téléchargeant notre simulateur !

Être recontacté par un expert