De quoi se composent les comptes annuels ?

Toutes les entreprises ont l’obligation d’établir des comptes annuels à la clôture de leur exercice comptable (à l’exception des entrepreneurs qui relèvent du régime de la micro-entreprise). De quoi ces comptes annuels sont-ils composés et comment les appréhender ?

  • Je m'informe
Publié le 14/12/2021

Les trois grandes parties des comptes annuels

Les comptes annuels sont composés de 3 états financiers : le bilan, le compte de résultat et l’annexe.

Le bilan comptable

Il représente l’état du patrimoine de l’entreprise à la date de clôture des comptes annuels. Il est composé d’Actifs (immobilisations, créances, stocks, trésorerie excédentaire) et de Passifs (capitaux propres, emprunts, dettes). En savoir plus sur la composition du bilan comptable.

Les capitaux propres représentent la richesse patrimoniale de l’entreprise et sont égaux à la différence entre la somme des actifs et la somme des dettes. La lecture du bilan donne de nombreuses informations sur la santé financière, le degré d’endettement ou encore le besoin en fonds de roulement d’une entreprise. A lire également : A quoi sert le bilan comptable ?

Le compte de résultat

La différence entre les charges et les produits présentés dans le compte de résultat est égale au bénéfice ou à la perte de l’année. Contrairement au bilan qui donne une image du patrimoine constitué par la société depuis sa création, le compte de résultat n’est la synthèse que d’un seul exercice comptable. Le compte de résultat permet d’appréhender l’activité de l’entreprise à travers plusieurs indicateurs : la marge commerciale, la valeur ajoutée, mais aussi l’ensemble des « résultats » (résultat financier, résultat d’exploitation, résultat net).

L’annexe

Elle liste les méthodes comptables utilisées et apporte des informations complémentaires pour aider le lecteur à une meilleure compréhension du bilan et du compte de résultat.

L’approbation des comptes et leur dépôt

Les comptes annuels sont obligatoirement validés par l’entrepreneur individuel ou par les associés en assemblée générale dans un délai de moins de 6 mois après la clôture de l’exercice. Ces comptes doivent être déposés au greffe du tribunal dont dépend l’entreprise.

Il est possible de profiter de la confidentialité des comptes annuels et ainsi de demander la « non publication » des chiffres. Cette mesure vise les petites entreprises, car elle est soumise à des conditions de chiffre d’affaires et d’effectif (total de bilan de moins de 350 000 €, chiffre d’affaires net de moins de 700 000 €, moins de 10 salariés).

Notre conseil

Faites appel aux services d’un expert-comptable pour la mission de présentation des comptes annuels et la mission d’approbation des comptes. En tant qu’associé ou dirigeant, ne prenez pas le risque d’engager votre responsabilité.