Simulateur SARL : rémunération, dividendes, ou les deux ?

Vous êtes le gérant majoritaire d’une SARL ? Vous vous demandez s’il vaut mieux opter pour une rémunération de gérant, des dividendes, ou encore, cumuler les deux ? Grâce à notre simulateur, découvrez quelle solution est la plus avantageuse pour vous* !

  • Simulateur gratuit
  • Réception immédiate
  • Estimation en quelques secondes

 

* Ces résultats sont donnés à titre indicatif et ne remplace pas le regard avisé d’un expert-comptable. Pour une estimation personnalisée, faites appel à notre cabinet d’expertise comptable.

  • Simulateur

Focus sur la rémunération du gérant de SARL majoritaire

Le gérant majoritaire de SARL est celui qui détient plus de 50% des parts sociales de la SARL. Ce gérant de SARL est rattaché au régime social des Travailleurs Non-Salariés (TNS).

Le gérant majoritaire d’une SARL

Les cotisations sociales du gérant majoritaire de SARL sont calculées au réel sur la base des rémunérations perçues. Dans les faits, les cotisations sociales sont dues même en l’absence de rémunération et en l’absence de chiffre d’affaires, sur la base d’une cotisation forfaitaire, les deux premières années. La troisième année étant l’année de régularisation, à la hausse comme à la baisse, des cotisations sociales.

Au sujet de la protection sociale, les TNS bénéficient du régime maladie de base, elle est moins coûteuse que pour un dirigeant assimilé salarié mais également moins protection. In fine, des contrats de protection complémentaire peuvent même s’avérer être une stratégie plus coûteuse.

Les dividendes en SARL

Pour rappel, un dividende est une somme d’argent reversée aux associés d’une société. Cette somme est prélevée sur les bénéfices de la société (suite à l’approbation des comptes), et est proportionnelle pour chaque associé au nombre de parts qu’il détient.

Pour le gérant majoritaire de SARL, les dividendes sont assujettis aux cotisations sociales au-delà de 10% du capital social, des primes d’émission et des sommes versées en compte courant d’associé.

Arbitrage rémunération/dividendes

Les Travailleurs Non-Salariés (TNS) soumis à l’impôt sur les sociétés, peuvent opter pour une rémunération composée de primes et/ou de dividendes.

Si les 10% du capital social et le bénéfice restent faibles, l’arbitrage rémunération/dividendes n’a que peu d’intérêt. En revanche, s’ils sont élevés, cela peut être intéressant d’y réfléchir.

Il est également important de se poser la question de ses objectifs en amont : souhaitez-vous maximiser votre revenu à court terme ou optimiser vos droits en termes de prévoyance et de retraite à moyen/long terme ?

Avec notre simulateur, obtenez gratuitement une estimation de la stratégie la plus adéquate pour vous. Et pour être certain de déterminer le bon équilibre entre rémunération et dividendes, faites appel à un expert-comptable. Celui-ci saura vous guider dans vos choix.

Être recontacté par un expert