05 57 77 32 33

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale

Créer son entreprise

Les créations d’entreprises progressent. Gagner en indépendance, innover, se mettre à son compte… Les entrepreneurs sont de plus en plus nombreux à se lancer. Mais créer une entreprise ou ouvrir un commerce est un parcours qui peut se révéler très éprouvant. Business plan, choix de la structure juridique, immatriculation… Nous vous aidons à mieux appréhender les différentes étapes inhérentes à la création d’une entreprise.

Choisir la forme juridique de sa future entreprise

Le choix du statut juridique est sans aucun doute une question fondamentale à se poser lorsque vous souhaitez créer une entreprise. Pour définir la forme juridique la plus adaptée à son projet, l’ensemble des problématiques fiscales, sociales et juridiques nécessitent une étude approfondie. En effet, il convient de prendre en compte plusieurs paramètres.
 
Souhaitez-vous créer votre entreprise seul(e) ou vous associer ? Dans le premier cas, vous pouvez vous orienter vers une EI, une EIRL, une EURL ou encore une SASU. Si vous envisagez de vous associer, vous devrez créer une société du type SARL ou SAS par exemple.
 
Pensez également à la responsabilité et aux risques encourus par le(s) dirigeant(s). Selon la forme juridique, la responsabilité pourra être illimitée. Cela signifie que patrimoine personnel et patrimoine professionnel se confondent. C’est notamment le cas des entreprises individuelles. Autre possibilité, la responsabilité du dirigeant peut être limitée à hauteur des apports en capital social effectués. C’est par exemple le cas pour les SARL/EURL, SAS/SASU, etc.
 
Quel régime social pour le dirigeant ? Suivant la structure juridique, le dirigeant pourra bénéficier soit du statut de travailleur non salarié (régime des indépendants) soit du statut d’assimilé salarié (régime de la Sécurité Sociale). Tandis que le premier permet de supporter moins de charges sociales et, est donc moins onéreux ; le second permet, quant à lui, de bénéficier d’une protection sociale plus complète.
 
Enfin, dernier paramètre à prendre en compte : le régime d’imposition des bénéfices. Impôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu ?

Financer son projet de création

Dans le cadre de la création de votre entreprise, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise : l’ACCRE. Celle-ci consiste en une exonération partielle des cotisations sociales. De plus, Pôle Emploi soutient les initiatives de création en mettant à disposition des entrepreneurs deux dispositifs. Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous créez votre entreprise, vous pouvez bénéficier de l’aide à la reprise ou la création d’entreprise (ARCE) ou du maintien de vos allocations chômage (ARE).
 
Notez que vous pouvez également faire appel à des sources de financement externes : emprunts auprès d’établissements bancaires, levées de fonds, crowdfunding, etc.

Donner vie à son entreprise

Une fois votre projet de création bien établi, vous devrez accomplir certaines formalités juridiques afin de donner une existence juridique à votre entreprise. Si vous avez opté pour la création d’une entreprise individuelle, vous devrez effectuer son immatriculation auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Pour une société commerciale, les formalités seront un peu plus complexes. Vous devrez, dans un premier temps, procéder à la rédaction des statuts. Il s’agit d’une étape cruciale qui définira le mode de fonctionnement de la société. Une attention toute particulière doit y être apportée. Une fois rédigés et signés, les statuts devront être enregistrés auprès du service des impôts compétent. Une annonce devra ensuite être publiée dans un journal d’annonces légales. Enfin, dernière étape, vous devrez immatriculer votre société auprès du CFE compétent qui vous délivrera alors un extrait Kbis. Il s’agit du seul document officiel pouvant attester de l’existence légale et juridique de votre société.

Nous vous accompagnons

  • Etude de la faisabilité de votre projet ;
  • Optimisation du statut fiscal et social ;
  • Réalisation de votre business plan sur 3 ans ;
  • Réalisation des formalités de création ;
  • Présentation de nos partenaires.

Nos réponses