05 57 77 32 33

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale

Reprendre une entreprise

Le rachat d’une entreprise a pour avantage de donner accès à une structure déjà existante. En revanche, il s’agit tout de même d’une démarche longue qui vous demandera un certain engagement en termes de temps et de coût. En effet, c’est une opération qui ne s’improvise pas et qui nécessite une évaluation de l’entreprise très minutieuse. Quelles sont les leviers pour réussir sa reprise d’entreprise ? Comment mener la négociation ? La réponse à vos questions.
 

Comment procéder au rachat ?

À l’instar d’une création d’entreprise, il est nécessaire d’étudier la faisabilité de votre projet de reprise. Pour cela, vous devrez notamment :
  • Préparer votre projet de reprise en amont en vue d’analyser le secteur d’activité, le marché, vos propres critères et d’établir un premier contact avec le cédant.
  • Définir votre business model et établir un business plan : quelle est votre stratégie de développement ? De reprise ?
  • Réaliser des audits et diagnostics : quels sont les points forts et points faibles ? Quel est l’état de santé de l’entreprise ? L’entreprise peut-elle correspondre à vos ambitions ?
  • Effectuer un inventaire complet des actifs : quels sont les biens corporels et incorporels ? Sont-ils tous cédés ? Quels sont les droits et obligations des salariés ? Existe-t-il une convention collective ?
  • Notifier votre intérêt au cédant dans une lettre d’intention.
  • Définir le montage juridique et financier de l’opération : lequel sera le plus optimal en termes de conséquences fiscales, sociales et patrimoniales ?

A quel prix racheter une entreprise ?

La négociation entre le cédant et l’acheteur est une étape cruciale et délicate. Les intérêts des deux parties pouvant être différents, faites-vous accompagner par des professionnels expérimentés pour vous conseiller sur les modalités de l’opération mais également pour définir « le bon et juste prix ». En effet, les résultats des diagnostics et audits établis par ces experts vous aideront à tirer profit de la situation. Il s’agit avant tout d’une négociation de gré à gré dans laquelle vous devrez mettre en balance les points forts et les points faibles de l’entreprise à reprendre. Concernant les moyens de financement, ils peuvent provenir de vos apports ou encore d’emprunts bancaires. Bon à savoir : vous pouvez prétendre à l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise : l’ACCRE. Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez également bénéficier de l’aide à la reprise ou la création d’entreprise (ARCE) ou du maintien de vos allocations chômage (ARE).

Comment protéger ses intérêts ?

Il est nécessaire de faire appel à des professionnels pour verrouiller et sécuriser l’acquisition. Et notamment pour l’établissement préalable du protocole d’accord : il s’agit d’un document listant l’ensemble des éléments de la négociation (prix, clauses de garantie, niveau de trésorerie, etc.). Veillez notamment à y inclure une clause de non-concurrence et à négocier un accompagnement dans les premiers temps avec le cédant.

Nous vous accompagnons

  • Réalisation d’audits ;
  • Diagnostic et évaluation de l’entreprise ;
  • Établissement d’un prévisionnel d’exploitation ;
  • Assistance à la négociation.

Nos réponses