05 57 77 32 33

Réussir son développement

Optimiser sa situation fiscale

La fiscalité d’une entreprise est un sujet complexe  et stratégique qui nécessite un certain niveau de compétences et demande souvent l’accompagnement d’un professionnel. Il vous permettra d’optimiser la situation fiscale de votre entreprise et vous aidera ainsi à mieux gérer vos intérêts professionnels. L’optimisation de sa situation fiscale a pour principal objectif d’appliquer les règles fiscales les plus avantageuses pour le dirigeant et son entreprise tout en respectant les lois fiscales en vigueur. Tour d’horizon des principales initiatives pour optimiser la situation fiscale de votre entreprise...

Le régime d’imposition des bénéfices

Au lancement d’une activité entrepreneuriale, il est important de se poser la question du statut de son entreprise : SAS, SARL, EURL, etc. Mais pas que… puisqu’il est également indispensable de savoir quel régime d’imposition sera appliqué. Deux cas de figure sont possibles : l'impôt sur le revenu (IR) ou l'impôt sur les sociétés (IS). Pour l’impôt sur le revenu, c’est la société qui est directement redevable et les associés sont prélevés uniquement sur les dividendes perçus ou sur leur rémunération. Il y a donc un double niveau d’imposition. En ce qui concerne l’impôt sur les sociétés, l’entrepreneur ou les associés sont, dans ce cas de figure, imposés sur le résultat ou la quote-part, qu’il soit distribué ou pas. Le choix entre ces deux types d’imposition est complexe et doit être décidé en fonction de plusieurs facteurs tels que la situation personnelle du dirigeant et le montant des bénéfices réalisés, l’imposition sur les plus-values, etc. Autant d’éléments à analyser et étudier et nécessitant l’accompagnement d’un expert-comptable.

Le régime de la TVA

La plupart des opérations financières réalisées par une entreprise sont soumises à la TVA au taux de 20%. Il est donc important pour un chef d’entreprise de se pencher sur le sujet : comment facturer ma TVA ? A quel taux ? Comment la récupérer ? Dans le cas de la franchise en base, la TVA n’est pas facturée en dessous d’un certain seuil. De plus, pour certaines activités telles que l’exportation ou les activités médicales, la TVA n’est pas applicable même si ce seuil est dépassé. Pour de nombreuses activités, il est également possible d’appliquer un taux réduit ou intermédiaire : rénovation, travaux énergétiques, restauration, produits alimentaires, etc. Lorsque votre entreprise est assujettie à la TVA sur les prestations ou produits délivrés auprès de vos clients, vous devez aussi la reverser à l’État… mais vous pourrez la déduire sur les achats que vous effectuerez dans le cadre de votre activité professionnelle. Ainsi, après cette déduction, vous reverserez uniquement la TVA nette, c’est-à-dire la différence entre la TVA collectée et la TVA déductible. Si votre TVA déductible est supérieure à votre TVA collectée, vous bénéficierez alors d’un crédit de TVA. Vous aurez ainsi le choix de l’appliquer sur vos prochaines déclarations ou de vous le faire rembourser.

Quels avantages fiscaux pour les entreprises ?

Bon nombre de chefs d’entreprises n’ont pas connaissance des nombreux avantages fiscaux pouvant s’appliquer à leurs sociétés. Mais quels sont-ils ? En premier lieu, il y a les crédits et réductions d’impôts qui permettent de réduire le montant de l’impôt à verser. On peut également citer les exonérations de charges sociales, les exonérations ou abattements sur les plus-values professionnelles, la déduction des charges, etc. Des optimisations sont également possibles sur les déclarations de revenus et déclaration ISF. N’hésitez pas à prendre contact avec votre expert-comptable qui vous conseillera et vous aidera à bénéficier d’une optimisation fiscale maximale.

Nous vous accompagnons

  • Choix et optimisation de votre statut fiscal ;
  • Optimisation de votre situation fiscale ;
  • Établissement d’un état des lieux de votre situation fiscale ;
  • Application des crédits et réduction d’impôt auxquels vous pouvez prétendre ;
  • Veille fiscale et juridique régulière.

Nos réponses