Simulateur Amortissement : linéaire ou dégressif ?

Vaut-il mieux opter pour un amortissement linéaire ou dégressif ? Grâce à notre simulateur découvrez quel est le choix d’amortissement le plus adapté à votre situation*!

Simulateur Amortissement : linéaire ou dégressif ? 1

Simulateur gratuit

Réception immédiate

Estimation en quelques secondes

* Ces résultats sont donnés à titre indicatif et ne remplace pas le regard avisé d’un expert-comptable. Pour une estimation au plus proche de vos besoins, faites appel à notre cabinet d’expertise comptable.

Amortissement linéaire ou dégressif : quelles différences ?

Un amortissement comptable consiste à établir quelle sera la dépréciation des immobilisations et à enregistrer la valeur des biens. Comment ça fonctionne ? Linéaire ou dégressif ? Explications.

Amortissement comptable : définition

Amortir une immobilisation consiste à étaler le coût d’un bien sur sa durée d’utilisation et permet ainsi de constater tous les ans, la perte de la valeur comptable. L’amortissement enregistré chaque année vient en déduction du bénéfice imposable.

Un investissement peut se déprécier du fait de facteurs physiques, techniques ou encore économiques.

Quelles sont les conditions pour qu’une immobilisation soit amortissable ?

Pour qu’une immobilisation puisse rentrer dans le cadre des amortissements, il doit s’agir d’une immobilisation corporelle ou incorporelle inscrite à l’actif du bilan dont la valeur décroît en fonction de l’usure ou du temps.

Peuvent rentrer dans le cadre des immobilisations amortissables : les immobilisations corporelles, comme les constructions, l’agencement, le mobilier, le matériel et l’outillage, ou encore les dépenses pour le matériel de bureau et d’informatique.

Quant aux immobilisations incorporelles, seulement certaines sont amortissables. En effet, la plupart des éléments incorporels entrant dans la composition de l’actif ne peuvent donner lieu à amortissement puisqu’ils ne se déprécient pas du fait de l’usage ou du temps. Toutefois, il est permis d’amortir un élément incorporel s’il est possible de prévoir que ses effets bénéfiques pour l’entreprise prendront nécessairement fin à une date déterminée. C’est le cas des brevets d’invention, des licences, des frais de développement et de conception de logiciels, ainsi que, sous certaines conditions, de la création de sites internet.

Faire une simulation

Amortissement linéaire ou dégressif ?

Il existe principale deux méthodes d’amortissement : linéaire ou dégressif.

L’amortissement linéaire

Ici, le taux d’amortissement ne changera pas d’une année à l’autre et l’annuité sera toujours la même. Il est obligatoire d’opter pour un amortissement linéaire concernant les biens d’occasion, et les biens dont la durée de vie est inférieure à trois ans.

L’amortissement dégressif

Uniquement applicable pour les investissements dont la durée d’utilisation est supérieure à trois ans, l’amortissement dégressif voit son annuité décroître au fil du temps. Il est notamment adapté pour les immobilisations qui perdent de la valeur rapidement.


Amortissement linéaire ou dégressif ? ? Pour vous aider à y voir plus clair, n’attendez plus pour réaliser une première simulation ! Vous avez des questions à la suite de celle-ci ? Contactez-nous !

Être recontacté