Quelles sont les démarches à suivre pour reprendre une entreprise ?

La reprise d’entreprise est une solution à la disposition des entrepreneurs préférant se tourner vers une société existante. Toutefois, à l’instar d’une création d’entreprise, il s’agit d’un projet entrepreneurial à part entière. Ainsi, dans le cadre d’une reprise d’entreprise, il est important de suivre des étapes précises afin de bien réaliser la transition.

La réflexion en amont de la reprise

La première étape primordiale avant de vous lancer dans un projet de reprise d’entreprise consiste à mener une réflexion pour aboutir à une décision sûre et définitive. Vous voulez privilégier une reprise plutôt qu’une création d’entreprise ? Disposez-vous de l’expérience, de la formation, ou encore de la capacité d’investissement pour vous permettre de réaliser ce projet ? Reprendre une entreprise nécessite d’avoir une vision précise en ciblant un secteur d’activité, une taille d’entreprise, une localisation mais aussi une fourchette de prix pour le rachat.

C’est en établissant ces critères de manière objective, que vous pourrez mieux définir vos attentes mais aussi vos capacités et donc définir une cible pour votre projet. Sans critères restrictifs, vous allez cibler toutes les entreprises candidates au rachat. Avec vos propres critères, le spectre d’entreprises visées va être plus restreint, et ainsi vous faire gagner du temps et vous conforter dans vos choix plus facilement.

Le ciblage des entreprises

Maintenant que vous avez vos critères, il faut trouver la bonne entreprise à reprendre. Il existe des sites internet spécialisés, ou encore des revues regroupant des informations à ce sujet.

Vous pouvez également solliciter plusieurs professionnels qui travaillent au plus près des entreprises et peuvent vous aider à trouver la perle rare. Pensez par exemple aux experts-comptables et aux notaires. Tournez-vous également vers la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) dont vous dépendez ou encore la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

L’étape d’évaluation de l’entreprise

Vous avez trouvé une entreprise qui correspond à vos envies ? Il vous faut maintenant prendre une décision sur des éléments tangibles. Le temps est venu de mener un diagnostic complet. La rencontre avec le responsable de l’entreprise à reprendre est essentielle. Vous devez notamment présenter votre projet pour décrocher la confiance du vendeur. La reprise d’entreprise n’est pas qu’une opération financière. C’est aussi un véritable jeu de séduction, dans lequel il faut convaincre le cédant que votre ambition va dans l’intérêt de l’entreprise. En effet, il s’agit de la seule personne habilitée à vous fournir les informations nécessaires pour mener correctement les différents diagnostics. Pour cela, il est nécessaire de suivre un certain formalisme juridique. Dans un premier temps, exprimez votre intérêt et votre souhait de procéder à une analyse plus approfondie de l’entreprise au travers d’une lettre d’intention. Ensuite, engagez-vous à ne pas divulguer les informations communiquées avec la signature d’un engagement de confidentialité.

À vous alors de questionner votre interlocuteur sur le fonctionnement de son entreprise pour bien maîtriser tous les aspects liés à l’activité, à la gestion du personnel, à l’éventuel outil de production, etc. Demandez également des documents complets pour connaître les comptes annuels, la composition des statuts, la situation immobilière de l’entreprise. Un diagnostic doit être mené pour déterminer les points forts et points faibles. De l’analyse des fournisseurs à la compréhension du taux de rentabilité, en passant par la liste des différents engagements que l’entreprise a déjà en cours (contrat avec des fournisseurs, bail commercial), rien ne doit échapper à votre regard.

 Il est essentiel de vous faire accompagner dans cet audit, avec le regard bienveillant d’un expert-comptable pour vous aider à analyser la situation financière et sociale de l’entreprise que vous visez.

La négociation et le rachat

Reprendre une entreprise ne signifie pas que vous pouvez faire une croix sur la rédaction d’un business plan ou encore l’élaboration d’un véritable plan de financement. Ces documents sont incontournables. Ils vous permettront de déterminer le prix le plus juste que vous êtes prêt à payer. Une phase de négociation doit alors être initiée avec au cœur des échanges le prix de l’entreprise, mais également les différentes clauses (earn-out, accompagnement du cédant, etc.) qui vont encadrer le contrat. Tout est négociable.

Une fois l’accord trouvé sur les différents aspects, un protocole d’accord et un acte de vente seront formalisés. Vous deviendrez alors le dirigeant de la structure et commencerez une phase de transition qui doit être aussi douce que possible.

 

De l’audit à l’évaluation de l’entreprise à reprendre, il est fortement conseillé d’être accompagné par un expert-comptable et ce, dès le commencement de votre projet. La Compagnie Fiduciaire, cabinet d’expertise comptable indépendant, est à vos côtés de l’étude de marché jusqu’aux négociations avec le cédant.


 Pour aller plus loin :


Pour la gestion de votre comptabilité, la Compagnie Fiduciaire a créé iZzy, un service qui associe les avantages d’un service traditionnel à l’efficacité des outils web.

  • Bénéficiez d’indicateurs en temps réel (suivi de TVA, évolution du chiffre d’affaires, etc.), ainsi que de tableaux de bords et de graphiques pour faciliter le suivi de ces données.
  • Stockez et échangez vos documents avec votre expert-comptable dans un coffre-fort numérique sécurisé.
  • Affectez directement vos opérations bancaires ou saisissez votre comptabilité, tout en étant accompagné par votre expert-comptable.
  • Éditez vos factures et vos relevés bancaires, transmettez vos éléments variables de paie… grâce à nos nombreux modules complémentaires.