SAS : quel régime de TVA ?

La SAS, ou société par actions simplifiée, est une structure juridique fréquemment utilisée par les entrepreneurs. Selon son activité, elle sera assujettie, ou non à la TVA. Dans ce cas, à quel régime de TVA  est soumise une SAS ? Explications.

Pour rappel, qu’est-ce qu’une SAS ?

Une SAS (Société par Actions Simplifiée) est une structure juridique à la croisée de deux types de sociétés : par certains aspects, elle se rapproche de la société à responsabilité limitée (SARL) et de l’autre, de la société anonyme (SA).

Son principal atout est la liberté de fonctionnement qu’elle confère à ses associés.

Quel régime de TVA pour une SAS ?

Selon son chiffre d’affaires ou les options qu’elle choisit, une SAS peut être soumise à trois régimes de TVA : la franchise en base de TVA, le réel simplifié et le réel normal.

La franchise en base de TVA

Ce régime s’applique lorsque le chiffre d’affaires hors taxes de la société n’est pas supérieur à :

  • 82 800€ pour les activités de ventes et assimilées ;
  • 33 200€ pour les prestations de services
  • 42 900€ pour les activités règlementées des avocats

Dans ce cas, la SAS est exonéré de TVA ; elle n’a pas à la déclarer, ni à la payer. Attention, cela signifie que la SAS ne pourra pas non plus la récupérer.

 Consultez également notre fiche conseil dédiée au régime de la franchise en base de TVA.

Le régime réel simplifié

Il s’applique si le chiffre d’affaires hors taxes annuel de la SAS est inférieur ou égal à :

  • 789 000€ pour les activités de ventes et assimilées ;
  • 238 000€ pour les prestations de services.

Ici, la société est tenue de régler des acomptes semestriels (en juillet et décembre) et de déposer une déclaration annuelle (déclaration CA12). Ce régime n’est toutefois applicable que si le montant de TVA exigible au cours de l’année précédente ne dépasse pas 15 000 €.

 A lire aussi : notre fiche conseil dédiée au régime réel simplifié de TVA.

Le régime réel normal

Enfin, ce régime de TVA est celui qui s’applique de plein droit lorsque le chiffre d’affaires est supérieur à :

  • 789 000€ hors taxes pour les ventes de marchandises ;
  • 238 000€ hors taxes pour les prestations de services.

L’entreprise soumise au régime du réel normal de doit de déposer des déclarations de TVA mensuelles (CA3) (possibilité d’opter pour des déclarations trimestrielles si le montant de la TVA payée annuellement ne dépasse pas 4 000€).

 Consultez également notre fiche conseil dédiée au régime réel normal de TVA.

Est-il possible de changer de régime de TVA ?

Oui, il est possible de changer de régime de TVA. Par exemple, si vous êtes soumis à celui de la franchise en base de TVA, vous pouvez faire le choix d’opter pour un régime réel (simplifié ou normal), notamment si vous souhaitez pouvoir récupérer la TVA. La seule condition étant de respecter les seuils précédemment énoncés.

 

Pour être sûr de faire le bon choix pour le régime de TVA de votre SAS, faites-vous accompagner par un expert-comptable. Celui-ci saura vous conseiller sur les choix les plus opportuns.


Pour aller plus loin sur le sujet de la TVA :


La Compagnie Fiduciaire met à votre disposition des solutions de gestion en ligne pour piloter votre activité en temps réel.

  • Bénéficiez d’indicateurs en temps réel (suivi de TVA, évolution du chiffre d’affaires, etc.), ainsi que de tableaux de bords et de graphiques pour faciliter le suivi de ces données.
  • Stockez et échangez vos documents avec votre expert-comptable dans un coffre-fort numérique sécurisé.
  • Affectez directement vos opérations bancaires ou saisissez votre comptabilité, tout en étant accompagné par votre expert-comptable.
  • Éditez vos factures et vos relevés bancaires, transmettez vos éléments variables de paie… grâce à nos nombreux modules complémentaires.