IS ou IR : définitions

En tant que chef d’entreprise ou jeune entrepreneur bientôt responsable de votre propre société, vous avez du mal à différencier les différents régimes d’imposition de votre entreprise : l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS) ? Vous souhaitez en savoir plus sur les modes d’imposition proposés lorsque vous créez votre entreprise ? Explications.

Entreprise soumise à l’impôt sur le revenu : comment ça fonctionne ?

Une entreprise peut être soumise à l’impôt sur les revenus (IR) : dans ce cas de figure, l’entreprise est dite « fiscalement transparente » et les bénéfices qu’elle réalise sont alors imposés au barème de l’impôt sur les revenus (avec les éventuels autres revenus du dirigeant). Ce barème est progressif, avec cinq tranches qui vont de 0 à 45%.

Pour certaines formes juridiques d’entreprise, l’impôt sur le revenu est le mode d’imposition de base, mais une option à l’impôt sur les sociétés est possible. A l’IR, c’est tout le bénéfice réalisé par l’entreprise qui est soumis à l’impôt sur les revenus, sans déduction de la rémunération du dirigeant.

Entreprise soumise à l’impôt sur les sociétés : comment ça fonctionne ?

L’entreprise peut également être soumise à l’impôt sur les sociétés (IS) : dans ce cas, c’est l’entreprise qui paie directement l’IS sur les bénéfices qu’elle réalise, avec des taux allant de 15 % à 33, 1/3 % en 2017.

Avec l’IS, c’est l’entreprise elle-même qui est imposée. Le taux d’imposition normal est de 33,33 % en 2017, mais certaines entreprises peuvent, sous conditions, bénéficier de taux réduit à 15% et 28%. L’intérêt de ce mode d’imposition, en comparaison à l’impôt sur le revenu, est que la rémunération du dirigeant peut être déduite du résultat de la société. Le dirigeant sera ensuite imposé à l’IR uniquement sur les revenus réellement perçus, et non sur le résultat total de son entreprise.

 Pour en savoir plus sur l’impôt sur les sociétés, consultez notre fiche conseil dédiée.

IS ou IR, quel mode d’imposition choisir pour son entreprise ?

La fiscalité dépend avant tout de la forme juridique de votre entreprise et des performances que vous escomptez. Ainsi, il existe des entreprises qui sont obligatoirement soumises à l’impôt sur le revenu. C’est le cas pour toute entreprise dont le statut juridique est celui de l’entreprise individuelle. Sont ainsi concernés les travailleurs indépendants comme les artisans, les commerçants, les professions libérales, ou encore les exploitants agricoles non-salariés. Au contraire, pour d’autres entreprises, l’impôt sur les sociétés est obligatoire (c’est le cas des SA, SARL ou encore SAS), et pour d’autres, il est optionnel (comme pour les EIRL, EURL ou encore SNC).

 

Quel mode d’imposition choisir ? Il n’existe pas une réponse définitive, mais bien une solution au cas par cas. Pour la trouver, faites-vous accompagner par un regard professionnel et indépendant, comme celui d’un expert-comptable. Lui seul pourra vous conseiller dès le début de votre activité pour choisir le bon statut et le bon régime d’imposition…


Gérer efficacement votre entreprise avec nos solutions en ligne iZzy tout en étant accompagné au quotidien par votre expert-comptable.

  • Bénéficiez d’indicateurs en temps réel (suivi de TVA, évolution du chiffre d’affaires, etc.), ainsi que de tableaux de bords et de graphiques pour faciliter le suivi de ces données.
  • Stockez et échangez vos documents avec votre expert-comptable dans un coffre-fort numérique sécurisé.
  • Affectez directement vos opérations bancaires ou saisissez votre comptabilité, tout en étant accompagné par votre expert-comptable.
  • Éditez vos factures et vos relevés bancaires, transmettez vos éléments variables de paie… grâce à nos nombreux modules complémentaires.