L’expert-comptable à l’ère du digital, zoom sur les nouvelles opportunités pour ce professionnel du chiffre

Ubérisation, concurrence accrue, dématérialisation, nouvelles attentes des entreprises,… Depuis quelques années, le secteur de la comptabilité se voit secoué par de nombreux paradigmes survenus sous l’effet de l’explosion du digital. Des bouleversements forçant la profession à se réinventer afin de s’adapter au monde d’aujourd’hui et pérenniser la performance de leurs structures. Yann Benchora, expert-comptable associé à la Compagnie Fiduciaire et Chief Digital Officer nous livre ses convictions sur les nouvelles opportunités qu’apporte le numérique aux experts-comptables.

Le Digital au service de l’expert-comptable de demain

L’explosion du numérique a engendré de profondes évolutions économiques, sociétales et technologiques venant chambouler nos usages. En effet, nous sommes aujourd’hui  des consommateurs ultra-connectés et habitués à utiliser nos smartphones et tablettes pour diverses tâches professionnelles et personnelles : traitement des mails, gestion de comptes bancaires, réseaux sociaux, commande d’un taxi ou d’un repas, achat d’un produit, etc. Des actions qui semblent à présent banales et qui mettent au centre de nos préoccupations l’instantanéité, la rapidité et la simplicité.

Ces mutations ont également eu un impact sur les exigences des entreprises et la gestion de leur comptabilité. En effet, tout comme les consommateurs, les dirigeants attendent aujourd’hui des prestations offrant plus d’autonomie, de facilité et permettant une gestion rapide et simple de leur quotidien. Et l’une des illustrations les plus parlantes de cette transformation est l’apparition de solutions d’automatisation de la saisie comptable via des algorithmes, tâches certes inhérentes au métier d’expert-comptable mais chronophages et répétitives.

Et c’est justement dans la lignée de cette idée que la digitalisation a soulevé de nombreux débats et interrogations au sein de la profession : disparition de certaines missions, remplacement de l’humain par des robots, etc. Des craintes légitimes qui devront être dépassées en transformant le numérique en une véritable opportunité. Une vision que partage Yann Benchora, expert-comptable associé à la Compagnie Fiduciaire et Chief Digital Officer : « La digitalisation est pour nous l’occasion idéale de répondre pleinement aux nouvelles attentes de nos clients et de les accompagner plus étroitement dans la gestion au jour le jour de leur entreprise ». C’est ainsi qu’a été créée iZzy en novembre 2016, une solution hybride alliant outil numérique et rendez-vous physique avec un expert-comptable. « Grâce à la synchronisation de ses flux bancaires sur cette plateforme, le chef d’entreprise peut piloter directement en ligne son activité et suivre sa comptabilité au travers d’indicateurs de gestion (suivi de CA  et de TVA, recettes, dépenses, etc), et ce depuis son smartphone, tablette ou ordinateur. Il bénéficie également de l’accompagnement physique de son expert-comptable. » poursuit-il. L’objectif d’iZzy ? Épauler les entrepreneurs et mettre à leur disposition, en quelques clics, une information financière plus rapide, plus accessible et disponible 24h/24, 7j/7.

A contrario de ces tâches à faible valeur ajoutée et aujourd’hui parfaitement automatisables, certaines missions, elles, ne pourront jamais être réalisées par des machines ; ces dernières reposant sur une réflexion humaine et apportant une véritable plus-value pour les clients des experts-comptables… Mais quelles sont-elles ?

Favoriser la mission conseil en tant que partenaire clé de l’entreprise

Contraints de s’adapter à ces nouveaux besoins et ces transformations, certains cabinets, comme la Compagnie Fiduciaire, ont pris le virage digital et ont étoffé leurs prestations. Ainsi délesté de ces tâches fastidieuses, l’expert-comptable peut se concentrer sur des missions à forte valeur ajoutée telles que le conseil et l’accompagnement. Des prestations clés lui permettant de réaffirmer son positionnement de partenaire n°1 du chef d’entreprise et ainsi de développer une relation client hautement qualitative.

Un statut parfois oublié par les entrepreneurs : « producteur d’informations légales », « professionnel de l’arrêté des comptes », tels sont les qualificatifs donnés par les dirigeants pour illustrer le métier d’expert-comptable, comme le rapporte l’Observatoire de la profession comptable. Une image réductrice pour ce professionnel, premier témoin de la santé des entreprises. Le défi pour les cabinets ? S’imposer comme un partenaire de la gestion des sociétés et révéler le conseil comme un investissement clé visant à développer la performance des entreprises.

En effet, le conseil représente l’essence même du métier rappelait justement Charles-René Tandé, Président du Conseil Supérieur de l’Ordre des experts-comptables lors du 72ème Congrès de la profession : « la vocation première de l’expert-comptable est d’accompagner et guider les clients dans leur stratégie de croissance ». Une conviction partagée par Yann Benchora : « le conseil ne doit plus être perçu comme un simple accessoire mais comme notre vocation première. Nous devons tenir notre rôle d’accompagnant des entreprises. C’est pourquoi il est essentiel de construire de nouvelles prestations proposant un conseil plus poussé et plus pertinent ». Et c’est dans cette perspective que la Compagnie Fiduciaire a créé en décembre 2017 un Département dédié. Composée de 5 collaborateurs, cette nouvelle entité a notamment pour but de développer des offres conseil mais aussi de repérer et identifier les clients qui auraient besoin d’un accompagnement plus spécifique. « En proposant du conseil au bon moment, pour le bon projet et à la bonne personne, nous répondons ainsi de manière proactive aux besoins des dirigeants. Pour cela, au-delà de nos missions courantes, nous avons formalisé différentes prestations : création d’entreprise, audit RH, recherches de financement, stratégie de rémunération, cession, etc. » explique Yann Benchora.

Au travers du conseil et de l’accompagnement, les cabinets d’expertise comptable pourront ainsi créer plus de valeur et apporter à leurs clients des recommandations supplémentaires de manière proactive. Et ce sera sans conteste l’un des nouveaux leviers de satisfaction, de fidélisation mais aussi de croissance des cabinets. Une démarche qui pose la question de la spécialisation, autre sujet clé pour les experts-comptables…

Valoriser la spécialisation, un enjeu à ne pas négliger pour un conseil personnalisé

Au-delà du conseil courant, les cabinets ne doivent pas négliger leur aptitude à délivrer une expertise pointue et en phase avec les besoins spécifiques de leurs clients et leur environnement. Mais pourquoi se spécialiser ? Tout simplement car les dirigeants recherchent aujourd’hui une entité qui connaît leurs spécificités, parle le même langage et possède une sensibilité pour leur activité. In fine, c’est l’assurance de mettre à disposition de ses clients, des solutions véritablement personnalisées.

Un développement des prestations qui s’inscrit alors dans une logique de spécialisation plus approfondie que ce soit par secteur d’activité ou encore par domaine de compétences. « L’un des axes stratégiques de notre cabinet est la spécialisation sectorielle en fonction des appétences de nos 31 associés. Ainsi, nous avons développé nos compétences autour de plusieurs domaines : les entreprises innovantes, les métiers du vin, le BTP, le secteur non-marchand, les réseaux et franchises, etc. » détaille Yann Benchora. « Il y a donc un véritable intérêt pour le développement des activités de nos clients de former nos collaborateurs pour être davantage experts sur ces différentes thématiques. En effet, nous devons monter en compétences et continuer dans ce sens avec une veille perpétuelle et une écoute permanente de nos clients » rapporte Yann Benchora. « Par ailleurs, nous avons aussi créé des structures dédiées à la gestion de patrimoine et à l’accompagnement des entrepreneurs chinois et anglophones dans leurs activités en France. » complète-t-il.

Pour cela, chaque cabinet devra analyser son portefeuille clients pour en dégager différentes typologies afin d’identifier clairement leurs besoins. In fine, le but à atteindre sera la création de prestations dédiées que ce soit par métier, par culture client, par taille d’entreprise, etc. Une opportunité qui permet au cabinet d’avoir une approche différenciante au service de ses clients !

 

Ainsi, face au manque d’accompagnement exprimé par les dirigeants et dans un monde en pleine mutation, les experts-comptables doivent impérativement se positionner aux côtés des entrepreneurs comme leur partenaire privilégié. Plus de digital, de conseil, d’offres spécialisées… des enjeux auxquels il faudra répondre dans les années à venir. L’occasion également de revaloriser l’humain et de remettre au cœur des échanges, une relation client vertueuse au service de la performance de l’entrepreneuriat.