Évaluation et accompagnement dans la transmission

 

D’après le Rapport parlementaire Dombre-Coste de juillet 2015, 60 000 entreprises sont mises sur le marché chaque année. La transmission d’une entreprise prend en moyenne entre 3 et 5 ans. C’est donc un moment important dans la vie du dirigeant.

 

Quels sont les éléments clés pour une transmission réussie ?

 

Anticipation et préparation

Quand on parle transmission d’entreprise, on évoque à la fois la fiscalité, le juridique, le social… C’est une opération complexe qui nécessite de se poser les bonnes questions, de recueillir les informations utiles pour comprendre tous les tenants et aboutissants et, surtout, qui implique un accompagnement poussé.

Analyse et stratégie

En effet, il est nécessaire d’être accompagné pour établir un diagnostic complet avant de définir une stratégie de transmission : analyse SWOT, PESTEL… autant d’outils pour bien évaluer le potentiel de l’entreprise à vendre.

Valorisation

Estimer la valeur de l’entreprise est une étape incontournable. Que l’approche soit patrimoniale, économique ou comparative, cela permet de déterminer ce qui fait la valeur de l’entreprise.

 

Comment conclure la vente de son entreprise ?

 

Après avoir défini le profil du repreneur (famille, entrepreneur, salariés…), il conviendra de choisir le mode de cession : cession de fonds, cession de titres, donation, donation-partage ou location-gérance, reprise de l’entreprise, …

Ce choix est important car il peut avoir de nombreuses conséquences fiscales et juridiques.

Une fois le montant de la transaction fixé entre le cédant et le repreneur, l’engagement des parties se fait en deux temps : le protocole d’accord et la signature de l’acte de cession.

 

Nous vous accompagnons

 

Pour faciliter cette démarche complexe, la Compagnie Fiduciaire vous accompagne dans l’organisation de la transmission de votre activité :

  • Anticipation et préparation de la transmission ;
  • Définition de la stratégie de la transmission ou de la cession ou achat/rachat de l’entreprise ;
  • Évaluation de l’entreprise ;
  • Optimisation du coût fiscal : donation-partage, démembrement, pacte Dutreil, etc ;
  • Synchronisation des différents intervenants ;
  • Participation aux négociations avec les repreneurs.

 

NOS RÉPONSES